CLUB CANIN ACHEROIS et LEVRIERS DE BOISBELLE
CLUB CANIN ACHEROIS et LEVRIERS DE BOISBELLE

Humilité et Fair-play

 

Lors d’une compétition de PVL  à laquelle je participais, un lévrier prit un mauvais départ et fit une course moyenne. Je vis alors sa propriétaire quasiment s’effondrer, comme si cela était la fin du monde.

Puis quelques minutes après elle remit en cause le parcours, comme quoi il n’était pas adapté. J’étais stupéfait mais cela ne m’étonnait pas.

Aujourd’hui les propriétaires de chien ont oublié une chose fondamentale, l’humilité et le fair-play, perdre enfin si l’on peut dire ; car pour moi, même si mon chien fait dernier, le plaisir de le voir courir et  de se faire plaisir est une suprême récompense.

Mais les propriétaires sont de plus en plus frustrés, vexés si leur petit chéri ne fait pas premier. Ils en font une affaire personnelle. Et s’ils n’ont pas obtenu l’objectif qu’ils s’étaient fixés, alors là c’est la fin du monde, l’apocalypse et là survient la haine, la rancœur. Insultes, critiques du leurriste, du juge, du parcours, de l’état du terrain, du chien adverse, de l’organisation, ils doivent déverser tout leur venin de la déception sur quelqu’un. Il en est de même en expos où pour toutes disciplines canines.

Quant au vainqueur bien souvent, ça pavoise et l’arrogance se fait reine.

 

Et le fair-play, l’humilité ? Ces mots deviennent obsolètes, sachons relativiser, vivons pleinement chaque moment. Rien ne vaut une vie, mais la vie n’est rien, il y a la jeunesse, la vieillesse et malheureusement le temps entre les deux est très court. Les temps sont durs, le pays ne va pas bien, mais comme si cela n’était pas assez, il faut ajouter de la rancœur, du stress lors des loisirs.

Nos chiens doivent être pliés de rire lorsqu’ils voient l’attitude de leur maître. Lors de ces compétitions, il n’est pas question de vie ou de mort, la victoire ou la défaite du chien ne conditionne à aucun moment votre avenir, alors il faut prendre les choses avec philosophie et avoir du recul.

S’il y a une discipline où tous ces maîtres sont champions du monde, c’est l’hypocrisie, la duplicité, la méchanceté.

Cela va même jusqu'à l'injure publique, la diffamation et la dénonciation calomnieuse. Je connais personnellement des personnes qui furent ou sont victimes de ce genre d'acte répugnant et lâche. Les personnes qui se livrent à ce genre d'acte sont bien moins intelligentes que leur chien. C'est là que l'on voit la bassesse intellectuelle et morale, la bêtise et la médiocrité de certaines personnes. Ce qui est pitoyable; c'est lorsque les autorités des clubs de race et de la canine abondent dans le même sens et ne prennent aucunes sanctions à l'encontre de ces individus.

D'autres se croient parfaits, connaissent tout, on tout vu et tout fait. Malheureusement, personnellement à plus de 50 ans, je m'aperçois que je ne sais rien , je n'ai rien fait et je n'ai rien vu, ce qui fait que je m'éverveille de tout je suis un grand gamin.

 

Que ce soit en Expos, en course, en compétitions diverses et variées, on voit de plus en plus ces querelles intestines, cette hypocrisie du « je t’aime, moi non plus ! »

Ce qui est pénible, c’est de voir la réjouissance des uns lors de la défaite des autres. Je trouve cela abjecte et déplacé, n’oublions pas : «  Un mot d’encouragement après un échec est cent fois plus glorieux et vaut mieux qu’une heure d’éloges après un succès ! »

Il faut toujours avoir une attitude positive et humble dans le succès comme dans la défaite. L’attitude positive apporte toujours de grandes récompenses. Alors que la jalousie, la haine et la méchanceté n’apporte que la frustration et l’insatisfaction.

Je dis à tous ces propriétaires la chose suivante : « Il faut percevoir et accepter les choses et les événements tels qu’ils sont et non pas comme nous voulons qu’ils soient. »

Soyez humble, fair-play, souriant et la vie ne sera que plus belle. Et même si il y a des tricheries, le mieux c’est de le prendre avec humour, et d’aller féliciter chaleureusement le vainqueur avec un sourire, ce qui étonne et met mal à l’aise  le tricheur.

La victoire est sans valeur si elle est acquise de façon déloyale, le fair-play apporte le respect d’autrui.

Les grands hommes sont ceux qui savent dominer les événements, avec courage et humilité sans verser dans la colère et la haine.

 

Philippe